Dragon Quest Monsters : Terry's Wonderland

Infos

Héros

Bestiaire

Dragon Quest Monsters : Terry's Wonderland

Synopsis

L'histoire débute d'une façon originale, en prenant lieu et place dans le monde de Dragon Quest VI "Le Royaume des songes". Vous pourrez y retrouver la compagnie du très charismatique Tommy, encore jeune garçon. Pendant la nuit, un démon kidnappera sa soeur Mireyu dans une autre réalité. Peu de temps après, un autre monstre du nom de Watabou apparaitra à son tour et lui expliquera que le responsable de l'enlèvement n'est autre que le maléfique Warubou. N'écoutant que son courage, Tommy l'accompagnera dans le "Royaume du Grand Arbre" et y rencontrera le roi qui lui offrira son premier monstre dressable: un adorable petit gluant.

Vous pourrez alors contrôler Tommy et partirez à la recherche de votre soeur... Vous apprendrez que si vous gagner le concours de dressage, vous pourrez réaliser n'importe quel voeu. L'aventure commence, à vous de devenir le meilleur dresseur de monstres et de libérer votre soeur!

Saurez-vous obtenir les meilleures créatures?

  • Le tout premier épisode de la saga "Monsters"
  • Plus de 600 monstres à dresser issus de l'univers DQ

Présentation

Ce jeu est le premier opus de la série "Monsters", bien avant les épisodes "JOKER". Cette saga est bien souvent comparée à Pokémon, étant donné qu'elle se base sur les mêmes mécaniques de jeu: un subtil mélange entre aventure, gestion d'équipe et capture de monstres. L'objectif étant évidemment de "tous les attraper". L'édition d'origine est parue au Japon sur GameBoyColor en 1998 , puis un an plus tard en Europe, où il fût le premier Dragon Quest à sortir officiellement sur ce continent. Fait intéressant, le jeu fut publié avant même la console GameBoy "Color", mais était compatible avec la GameBoy originale en noirs et blancs, ce qui lui permis d'afficher une double compatibilité très prisée à l'époque.

Une édition plus avancée du jeu a également été développée sur PlayStation sous le nom "Dragon Quest Monsters 1+2 Hoshi Furi no Yusha to Bokujo no Nakamatachi" en 2002 et qui contenait également une version revue de Dragon Quest Monsters 2. Une version mobile exclusive au Japon dénommée "Dragon Quest Monsters i" fut aussi publiée la même année. Ces versions auront la particularité de pouvoir s'échanger des monstres, le jeu étant compatible avec l'adaptateur PlayStation "i-mode" uniquement sorti sur le sol japonais, et permettant de télécharger ou envoyer des monstres vers son mobile! Pour les curieux, il s'agissait d'un câble spécial se connectant à un mobile, avec une extension pour le port manette PSX. Une prouesse pour l'époque, avec un concept résolument avant-gardiste de cross-device. Malheureusement, toutes les éditions en dehors de celles sur GameBoy Color ne sortirent qu'au Japon.

Dans ce jeu, au lieu de se battre lui-même, Tommy étant encore très jeune et inapte au combat, l'utilisation de montres sera préférée. Vous pourrez ainsi par exemple les amadouer avec de la nourriture ou les affronter directement avec vos autres créatures. Certains boss pourront même être recrutés! Lorsque Tommy sera accompagné d'un nombre simultané trop élevé de monstres, il pourra en placer plusieurs dans une ferme. Ils n'y gagneront aucune expérience mais resteront ainsi "disponibles". Comme dans tout RPG, l'expérience permettra aux monstres de gagner en statistiques, mais aussi à obtenir des compétences, souvent propres à leur catégorie (dragons, oiseaux, etc.). Cet élément demeurt le coeur des mécaniques de jeu, mais est limité: huit compétence par monstre. Si un monstre en connait déjà trop, il faudra oublier une compétence avant de pouvoir en utiliser une nouvelle. Cela sera donc à chacun d'équilibrer les compétences en fonction de ses préférences!

Afin de sauver sa soeur, Tommy devra gagner le grand concours de dressage. A chaque niveau du tournoi, il combattra trois adversaires différents afin de monter dans les rangs. Le principe est a peu près le même que l'arène de Morry dans Dragon Quest VIII: vous commencerez au rang G pour terminer au rang A, puis S. La difficulté augmentera vite, de quoi offrir un challenge digne de ce nom. Chaque combat remporté permettra d'ouvrir des portails interdimensionels afin de pouvoir obtenir des monstres plus puissants et explorer le monde d'avantage. De quoi alimenter les possibilités du jeu, avec notamment des rencontres entre dresseurs et des quêtes annexes, comme celles de Mini-médailles. Ces objets bien connus des fans de Dragon Quest, permettront entre autres à Tommy de remporter des oeufs légendaires contenant des créatures très rares. A partir du rang F, il sera possible d'accoupler vos créatures afin d'obtenir des monstres bien plus puissants. Fonction intéressante mais parfois difficile, le joueur devant trouver un monstre mâle ainsi qu'un monstre femelle. Le résultat sera un monstre disposant d'une fusion des statistiques des parents ainsi que de leurs compétences.

Le dernier portage aura lieu en 2012, avec un remake tout en 3D sorti sur Nintendo 3DS et titré "Dragon Quest Monsters: Terry no Wonderland 3D". Le titre possède ainsi le nom original de Tommy, qui se trouve être "Terry". Cette révision du jeu inclut une nouvelle histoire bien plus développée, des monstres de Dragon Quest Monsters: JOKER 2 Professional ainsi que d'autres monstres issues des univers Dragon Quest pour un total de 609. Le cycle jour/nuit sera ajouté, quatre monstres pourront accompagner le joueur, et des fonctionnalités Wi-Fi d'échanges de monstres seront aussi implémentées, dont des tournois en ligne avec un maximum de huits joueurs. Une fois le jeu terminé, il est même possible de transférer directement ses monstres venant de DQMJ2 et DQMJ2: Professional! De quoi faire baver les amateurs de la saga "Monsters". Malheureusement, ce portable 3DS n'est ni sorti aux Etats-Unis, ni en Europe. Ceci étant dit, un patch en anglais est sorti en 2016. Le travail étant excellent, nous ne pouvons que conseiller aux amateurs du genre de s'y pencher.

Versions

199820001999
2002--
2012--
Section rédigée par Poppu