Les remakes de Dragon Quest III

Dragon Quest II



Le 10 février 1988, la sortie d’un jeu vidéo dans l’archipel japonaise va complètement paralyser le pays pendant une journée. Ce jeu est le troisième opus de la saga Dragon Quest. Très attendu par le public japonais, la sortie de ce titre va entrainer un très fort taux d’absentéisme dans les écoles, mais aussi dans les entreprises japonaises. Cette paralysie poussa Enix à planifier par la suite les sorties de sa saga phare les week-ends.



Une légende urbaine veut que le gouvernement japonais fît voter une loi pour imposer la sortie d’un Dragon Quest le week-end, mais celle-ci est totalement infondée. Avec 3.8 millions de copie vendue à travers le japon, Dragon Quest III se classe d’emblée dans les meilleures ventes de la Famicom et reste, encore aujourd’hui, pour beaucoup l’épisode favori de la saga. Il sortira trois ans après, en 1991, aux Etats-Unis sous le nom de Dragon Warrior III sans, hélas, rencontrer le même succès. Il fut éclipsé par la sortie très attendue en août de la même année de la Super NES. Cet opus connaîtra trois remakes. Le premier sortira en 1996 sur Super Famicom, le second sortira en 2000 sur GameBoy Color et le troisième sur les téléphones mobile japonais en 2009.


La version Nintendo

Dragon Warrior II
  • Développeur : Chunsoft
  • Date de sortie Japonaise : 10/02/1988
  • Date de sortie Américaine : 12/06/1991
  • Date de sortie Française : Jamais

- L’écran titre et la musique d’accompagnement ont été changé pour la version US.

- Une introduction montrant le combat entre Ortega et Baramos au bord d’un volcan a été ajoutée. Cette introduction apparaît si on ne fait rien pendant l’écran titre.

- Comme pour Dragon Warrior I et II, les dialogues, ainsi que le nom des personnages, magies et des lieux, ont été modifié pour faire plus moyenâgeux.

- La difficulté de la version américaine a été réduite. Les monstres ont moins de points de vie et ils laissent plus d’argent après leur trépas.

- Comme d’habitude, tout ce qui était humour de bas étage ou à caractère sexuel a été retiré de cette version américaine. Il en est également de même pour toutes les références religieuses

Pour la petite histoire, cette version US a été repoussée de 9 mois par rapport à sa date initiale de sortie pour effectuer ces changements et « améliorer » les graphismes.

Dragon Quest Famicom  Dragon Warrior Nes
Les écrans titre de la version JP et US

Dragon Quest Famicom  Dragon Warrior Nes
Les villes ressemblent à celles des premiers opus...

Dragon Quest Famicom  Dragon Warrior Nes
... Tout comme la map et les combats!

La version Super Famicom

Dragon Quest I.II

Ce remake nommé « Dragon Quest III Reprise » est sortie au Japon à la fin de l’année 1996 et consistera le dernier Dragon Quest de la Super Famicom. Vendu à 1.4 millions d’exemplaires, la sortie de ce remake ne démentira pas le succès de cet épisode au pays du soleil levant. Cependant, il ne verra jamais le jour au Etats-Unis car aucun éditeur n’en avait acquis les droits. En effet, Enix America Corporation ferma en novembre 1995 à cause de ses faibles ventes. Lorsqu’Enix America Inc ouvrit en 1999, la Super Nintendo était déjà oubliée et surclassée par la Playstation.

  • Développeur : Heartbeat
  • Date de sortie Japonaise : 06/12/1996
  • Date de sortie Américaine : Jamais
  • Date de sortie Française : Jamais

- - Les graphismes profitent des capacités techniques de la console et de toute l’ingéniosité des programmeurs qui connaissent, à ce moment là, la Super Famicom sur le bout des doigts.

- Le système de personnalité de Dragon Quest VI apparaît dans ce remake. Ce test de personnalité prend la forme d’un questionnaire et d’une épreuve à surmonter avant le réveil du héros. Suivant les réponses apportées lors du questionnaire et la réaction constatée au cours de l’épreuve, il détermine la personnalité du joueur et l’applique au personnage principal. De plus, des traits de caractère peuvent être attribués aux compagnons et ceux-ci peuvent évoluer après un changement de classe.

- Une nouvelle classe a été ajoutée. Il s’agit de la classe du voleur.

- Le jeu du « Suguroku Board » (TNT) fait son apparition et il faudra collecter les tickets disséminés de part le monde pour pouvoir y participer.

- Tous les ennemis sont maintenant totalement animés et le champ de bataille n’est plus sur fond noir

- Un donjon bonus a été rajouté où il faudra combattre le boss Shinryu pour voir un vœu s’exhausser

- De nouvelles musiques ont été spécialement composées pour ce remake par Sugiyama dont notamment la piste « Prologue »

- Certains évènements ont été modifiés par rapport au jeu original et l’équilibre du gameplay ajusté pour accompagner l’intégration de la nouvelle classe du voleur

Dragon Quest II SNES  Dragon Quest II SNES
L'écran titre est amélioré et une intro est ajoutée

Dragon Quest II SNES  Dragon Quest II SNES
Les villes sont plus jolies et les sprites entièrement revus

Dragon Quest II SNES  Dragon Quest II SNES
La carte parait plus grande, et les combats sont incrustés dedans

La version GameBoy Color

Dragon Quest III



Contrairement au remake de Dragon Quest I et II, cette version de Dragon Quest III n’est compatible qu’avec la GameBoy Color. Elle profite donc des avancés techniques de celle-ci. De plus, il prend place sur une cartouche de 32 mégabits, ce qui représente la plus grosse capacité disponible pour ce support. Vendu à un peu moins de 604 000 exemplaires fin 2001 au Japon, ce remake fit moins bien que son prédécesseur sur Super Famicom. De plus, comme pour le jeu original, la sortie de ce remake aux Etats Unis n’a pas déplacé les foules bien que ce remake ait reçu de bonnes critiques dans la presse. De fait, il s’agit de la version la moins vendue de Dragon Quest III.

  • Développeur : Tose
  • Date de sortie Japonaise : 08/12/2000
  • Date de sortie Américaine : 17/07/2001
  • Date de sortie Française : Jamais




- Tous les ajouts de la version Super Famicom sont conservés

- La versions américaine profite d’une nouvelle traduction plus fidèle à l’originale bien qu’encore perfectible

- La quête des minis médailles a été ajoutée

- Ajout de la quête des « Medals Monsters » qui consiste à avoir toutes les médailles d’or des monstres rencontrés. Ces médailles s’obtiennent de manière aléatoire après avoir battu un monstre. Il existe 3 médailles pour chaque catégorie de monstre (bronze, argent et or). Il est également possible d’échanger ses médailles entre deux GameBoy Color via le câble Game Link

- De nouveaux sorts, armes et objets sont exclusifs à cette version

- Un nouveau donjon bonus a été ajouté après avoir battu le boss final, ce qui porte à deux le nombre de donjon bonus
- Comme pour les remakes de Dragon Quest I et II, la sauvegarde rapide est désormais possible. Ce système permet de sauvegarder n’importe où et n’importe quand. Toutefois cette sauvegarde s’effacera une fois celle-ci sélectionnée au prochain démarrage du jeu

Dragon Quest II Game Boy Color  Dragon Quest II Game Boy Color
L'écran titre de la version JP et US

Dragon Quest II Game Boy Color  Dragon Quest II Game Boy Color
Le moteur est plus optimisé que celui de Dragon Quest I.II GBC...

Dragon Quest II Game Boy Color  Dragon Quest II Game Boy Color
... La map est donc plus jolie, mais les combats demeurent sans décors

La version portable

Dragon Quest I.II



Le dernier remake en date a eu lieu sur les mobiles japonais. Il a été édité par Square Enix au Japon le 19 novembre 2009. Ce remake a été préinstallé d’origine avec certains mobiles du marché comme le NEC N-02B, représentant un excellent argument marketing pour ceux-ci. Par la suite, il fut téléchargeable sur les téléphones compatibles. D’abord exclusif au réseau i-mode de NTT DoCoMo, ce remake a ensuite vue le jour sur le réseau concurrent AU. Du fait du support choisi, ce remake reste et restera exclusif au Japon.

  • Développeur : Square Enix
  • Date de sortie Japonaise : 19/11/2009 (i-mode), 22/04/2010 (EZ)
  • Date de sortie Américaine : Jamais
  • Date de sortie Française : Jamais

- Tous les ajouts des versions Super Famicom sont présents

- Le moteur du jeu est identique à la version Super Famicom et propose donc des graphismes très proches

- Les musiques sont tirées du remake Game Boy Color

- Le système de sauvegarde rapide a été également repris pour cette version mobile

- La difficulté a été revue à la baisse par rapport à la dernière version sur Game Boy Color

- L’emplacement des mini-médailles a été modifié

- Par contre, le « Suguroku Board » (TNT), le second donjon bonus de la version GBC et la collecte des Medals Monsters sont absents de cette version. Ceci est la conséquence de la limite de 2 Mo imposé par les opérateurs pour une application.

Dragon Quest I.II Game Boy Color  Dragon Quest I.II Game Boy Color
Cette version est un portage parfait de l'opus Super Famicom!

Dragon Quest I.II Game Boy Color  Dragon Quest I.II Game Boy Color

Section réalisée par ShinjiLestat, mise en page par Poppu