Chronique Dragon Quest Warrior

88842
Membre
Dragon Quest Slime
Mercredi 22 Janvier 2020 à 13:46

Dragon Warrior SNES

Suite à la chronique de zinzindelespace sur DQ IV NES,  j'ai eu l'idée - et sa permission- de rédiger le même type d'histoire pour Dragon Warrior NES, premier de la saga. Si vous ne connaissez pas, c'est juste un récit - qui tend vers et tente l'humour- d'une aventure sur un vieux jeu qu'on a pas l'occasion de tester souvent ! Ce jeu est surtout très long à cause du farming des 2 seules possibilités d'améliorations dans le jeu: l'or et l'expérience. Simple mais efficace, cet opus nous emmène aux bases de la saga et fait comprendre que les agates d'évolution, c'est de l'eau. Le but de cette aventure: le niveau 30, sans triche et sans mourir une seule fois ! C'est parti ! 

*Lance le jeu*

 

Cet écran titre... quel style pour 1991 ! Déjà la saga envoyait du lourd à l'époque. Le temps de se créer un personnage (environ 10 secondes, c'était pas super long comme personnalisation) et de choisir la vitesse rapide pour les dialogues (parce qu'on va en voir beaucoup...), et nous pouvons débuter: 

Bienvenue dans la chronique d'Elric, descendant d'Erdrick (c'est bien la preuve que c'est son descendant !). 

Tout commence ainsi: 
Niveau 1, toutes ses dents et pas d'équipement, si ce n'est une belle armure en papier bleue. C'est donc dans la plus grande salle du trône qu'Elric se voit confier la tâche de retrouver l'Orbe de Lumière volée par Lordragon qui permettrait de rétablir la paix dans le monde. Rien que ça. C'est parti pour une longue aventure pleine joies, de retournements de situations mais surtout de farm et de combas répétitifs. Mais ne nous embarrassons pas de ces petits soucis et commençons !

I-Bégayements 
Après avoir pillé les immenses trésors royaux (120 pièces, une vieille clé et même une torche !) et tapé la discute aux gardes, Elric sort du château pour admirer la ville. D'ailleurs pour sortir il faut emprunter des escaliers et pour ça il faut aller dans le menu et appuyer sur "Stairs" pour les faire fonctionner. Les habitants sont soit désespérés, soit ils ne vous croient pas capable de sauver le royaume: ça commence bien, d'autant plus que la princesse Gwaëline a été capturée. En sortant de la ville, l'on rencontre des gluants et gluants rouges qui sont très forts pour nous: la princesse attendra. Direction le village d'à côté pour dépenser les 120 pièces d'or courageusement acquises (hum hum).  C'est donc avec une "Leather armor" que notre héros va fièrement occire des gluants, jusqu'au septième point d'expérience qui nous emmène au niveau 2 (youhou, plus que 18 avant de battre Lordragon !), tout en nous faisant découvrir l'agréable orthographe du jeu (you = thou). Quelques combats plus tard, Elric fait l'acquisition d'un "Club": les gluants n'ont qu'à bien se tenir ! D'ailleurs, il va falloir en tuer jusqu'aux prochains objectifs: le "small shield" (le nom en dit long sur son utilité...) et le niveau 3 qui apporte le sort "heal".


Et c'est parti pour une nouvelle session de jeu ! Et elle commence mal: en m'entraînant sans trop regarder, j'ai appuyé sur "Reset"... la partie va être longue... Mais courage, on se reprend: après se retaper les deux niveaux et les quelques achats, j'atteins enfin le niveau 3. Cette fois, je vais sauvegarder et je peux profiter du sort "Heal" pour l'auberge gratuite: un vieux mage nous redonne tous nos PM dans le château et c'est parfait pour économiser les 6 pièces d'or de la nuit. Bien, maintenant les gluants reculent enfin devant Elric qui a quand même un bâton, une armure de cuir et c'est tout: impressionnant ! Mais on va rester prudent et continuer à ne battre que ces monstres avant le niveau 4, pour éviter le désagrément assez peu agréable qu'est le décès, et la perte de la moitié de ses richesses (*Hurt Sound*). Chaque gluant donne 1 exp, on en a 23 et on vise les 47... C'est parti ! 

Et c'est ainsi, qu'après le génocide des gluants, Elric atteint le niveau 4 !  Plus de dégâts, plus de points de magie donc plus de soins et d'entraînement ! Il temps de se frotter à des ennemis plus coriaces comme les fantômes et les vampivols (wow ça claque). Mais ils donnent surtout 3 ou 4 pièces et autant d'expérience. Un peu d'entraînement, et nous voila au niveau 5, avec 130 pièces environ. Elric aurait pu se payer le bouclier mais l'épée de cuivre qui coûte le double est plus intéressante pour l'instant. Mais avant de l'obtenir, c'est l'heure d'un peu d'histoire (enfin !). L'heure d'utiliser le trésor royal: une torche ! En s'aventurant au Nord du Château, l'on finit par arriver dans un donjon, heureusement vide de monstres: la tombe d'Erdrick. Après avoir fait le tour des deux étages, on peut y récupérer la tablette de notre ancêtre qui sera utile bien plus tard dans l'aventure. Mais après la lecture de cette dernière: il est temps de retourner farmer. Bientôt nous pourrons nous aventurer à l'Ouest vers un pont qui s'y trouve mais obtenons déjà le niveau 6 et l'épée de cuivre pour éviter de se faire évincer de façon peu agréable. 

Et après une courte séance de meurtres en tout genre, Elric a accumulé assez d'or pour pouvoir se payer une épée de cuivre ! Son attaque passe de 16 à 22, je pense que le niveau 6 attendra et qu'on ira s'entraîner au pont quand même. Mais avec le niveau 5 est venue une bonne nouvelle que je n'avais pas remarqué: la peur: les gluants fuient... pas encore très impressionnant mais en même temps, n'importe qui pourrait rattraper tout ce que j'ai fait en moins de 2 heures...hum hum. Enfin, continuons à s'entraîner vers les 220 points d'expérience et le petit bouclier !

Direction le pont a l'ouest du château pour y affronter des sorciers, magidrakees et scorpions. Si ils sont assez forts, ils donnent en revanche beaucoup d'expérience et d'or. 5 combats plus tard et Elric fait l'acquisition du fameux petit bouclier et puis peu après, il atteint 220 points d'expérience et le niveau 6 ! De quoi survivre plus longtemps face aux sorts "Hurt" des monstres de la région. La prochaine boutique qui va nous intéresser est celle du Nord où l'on pourra acheter une hache et une cotte de mailles. Pour  l'heure, farmons encore 2 niveaux avant de bouger un peu !

Pas grand chose à dire pour aujourd'hui, une longue séance d'entraînement ponctuée de retours au château... Mais bon faut s'habituer car c'est pas fini ! Encore une fois, j'ai préféré attendre d'acheter la cotte de mailles à 300 pour choisir la hache à 560 et gagner de l'argent plus vite. Pour les trouver, direction le Nord de la région et la ville de Garinham qui contient un donjon que l'on ne peut ouvrir sans clé magiques, qui sont pour l'instant l'objectif principal de  la quête. Avec cette grande somme est arrivé, plutôt lentement, le niveau 7: pas très utile, quelques PV, un peu de vitesse et le sort "Torpeur" qui servira contre des boss plus tard. Néanmoins, grâce à la hache et à ce niveau, nous pouvons maintenant nous diriger vers, soit la grotte au Sud du pont, soit un désert bien plus à l'Est. Et c'est pour ce dernier choix que nous alllons opter, c'est parti ! On y trouve des squelettes et des scorpions !

Bien bien bien, finalement ça n'était pas une si bonne idée: les squelettes font mal et tiennent longtemps. Après m'être échappé de justesse, je vais reprendre l'entraînement pour le niveau 8. Assez rapidement grâce à la hache, Elric peut s'équiper de la cotte de mailles et de l'écaille de dragon que j'avais oublié d'acheter mais qui rajoute 2 de défense.  Les combats sont plus faciles avec autant de défense et les magiciens commencent même à nous fuire ! Mais au Sud-Est de ce pont auprès duquel Elric s'entraîne se trouve une grotte qui va nous intéresser car elle contient un bracelet de force, très utile pour augmenter notre puissance d'attaque. Mais il va falloir attendre le niveau 8, et surtout, le prochain épisode !

Et voila, 800 points d'expérience et un niveau en plus. Pour ce dernier, ça a mis plus de temps et je commence à effleurer ce qu'on vivra plus tard pour le farm. En même temps, c'était le dernier niveau sur ce spot donc ça devrait s'accélérer, en plus des avantages que le niveau 8 confère: + 3 en force, +3 en agilité et +5 points de vie et 3 de mana. De quoi tenir plus longtemps face aux squelettes du désert. Avec tout cet entraînement, on dispose d'environ 600 pièces, soit 200 avant d'acheter le prochain bouclier. 

Bon, il est temps de faire le point: on stagne, beaucoup, beaucoup, beaucoup. Il est temps de mettre les bouchées doubles et d'arrêter de baratiner dans cette chronique, parce qu'on est encore que niveau 8. J'ai commencé par acheter ce fameux bouclier, pour augmenter un peu ma défense, et puis je suis foncé dans la grotte à l'est du château en fuyant tous les combats: deux étages avec des monstres des prochaines zones qui sont bien trop fort, comme les Warlocks par exemple. Au fond, il y a 4 coffres: des pièces d'or, une herbe médecinale, une torche et surtout, le "brassard de choc" comme on l'appelerait en français dans un DQ plus récent. Avec tout ça, on a un peu d'attaque, un peu de défense, il ne manque que le niveau 9 avant de traverser la grotte-tunnel. Parce que effectivement, au dessus du désert où Elric s'entraîne actuellement, il y a le village de Kol, avec des équipements dans les 1000-3000... mais plus au Sud il y a une grotte qui passe sous l'océan et nous emmenera vers une autre ville bien plus importante pour l'histoire. Dans Kol, il y a un  objet caché sous la fontaine, à 4 blocs en dessous: une flûte magique qui nous servira beaucoup plus tard, mais qu'il est toujours utile de ramasser maintenant. Mais le meilleur dans Kol, c'est qu'on peut y acheter des ailes de chimère, qui ramènenent directement au château du Roi pour le soin gratuit et sauvegarder. Quand on pourra passer ce tunnel, la deuxième partie commencera ! Pour l'heure, entraînement !

Et hop, après avoir entassé des os toute la journée, Elric passe au niveau 9 ! Enfin un peu de progrès, surtout avec l'énorme bonus de force qui l'accompagne. En plus de ça, il débloque le sort "Radiant" soit Flash en gros. Et on peut le mettre à l'épreuve tout de suite en s'enfonçant dans la grotte-tunnel. Dans cette grotte se trouve aussi un dragon protégant la princesse mais nous n'avons clairement pas le niveau. Elric passe donc son chemin en descendant tout droit et prend l'escalier sans trop de dommages.  Et nous voilà sur un nouveau continent ! Assez hostile d'ailleurs, puisqu'Elric a frôlé la mort contre un Wolf de la région avant de réussir à entrer en ville. Ah, enfin du changement ! On peut enfin acheter ces clés magiques dont on a besoin pour trouver des reliques pour atteindre Lordragon. Mais on a aussi d'autres choses pour lesquelles dépenser notre argent: l'épée large à 1500 PO seulement, et l'armure magique à 7700: très chère mais très forte, et elle nous protégeras du poison et fait récupérer quelques PV en marchant. Enfin, on va rester ici un bon bout de temps, jusqu'au niveau 12 je pense, donc c'est parti !

Hop, nouvelle séance et on galère beaucoup plus ici... On peut faire 3 ou 4 combats entre chaque retour à l'auberge.... heureusement ces quelques combats rapportent énormément et très vite, voià Elric en possession d'une épée large de fer et de l'Antisort, pratique contre les Warlock, surtout pour pas se faire endormir.  Avec ce niveau 10 arrive un peu de tout et on franchit une nouvelle dizaine. De quoi lancer la partie 2 de cette chronique ! Et comme diraient les Barbapapas, "Aussitôt dit, aussitôt fait ! "

 

II La quête de l'arc-en-ciel

Tout de suite, petit point sur l'histoire : Elric est enfin arrivé dans une ville où on peut acheter des clés magiques. Toujours dans le but de vaincre Lordragon, nous allons chercher à acquérir divers objets pour créer un pont magique (arc-en-ciel justement) et rejoindre le château du méchant. Et c'est grâce aux clés que nous allons obtenir ces objets. Mais pour l'heure, nous allons farmer dans le continent Sud Est pour acheter l'armure magique et après nous irons chercher ces fameuses reliques, et, occasionnellement, sauver la princesse ! 

Et on continue à s'entraîner, lentement mais sûrement ! D'ailleurs plutôt rapidement: l'or et l'expérience montent très vite mais les voyages vers l'auberge sont très réguliers ! Et là, il y a un hic: devons nous acheter l'armure lourde, à 3000, pour tenir plus longtemps, ou alors économiez 7700 pièces pour la meilleur armure achetable du jeu ?? Je pense opter pour la deuxième solution, qui sera, je pense et l'espère, plus rapide ! En tout cas, j'ai pas fini de continuer à m'entraîner, heureusement que youtube existe pour pallier à ce problème ! Et alors que je ne m'y attendais pas du tout, Elric passe au niveau 11 ! Voilà qui me conforte dans ma décision d'attendre pour l'armure magique, avec les dégâts supplémentaires, PV et PM qui vont nous aider à hacher des monstres ! 

 

 

 

A suivre...

Time to bust some Ba'als !
Mardi 28 Janvier 2020 à 20:25

Les héros des premiers DQ sont reconnaissables à leur façon de se faire martyrisés au début du jeu. Comme tu le dis, les habitants doivent être désespérés.

Je crois bien que le vampivol qui fut mon premier adversaire dans ce jeu hantera mes nuits jusqu'à la fin des temps.

Tu viens de perdre le jeu.
(Modérateur)
50480
Miss DQFan
Dragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest SlimeDragon Quest Slime
Dimanche 2 Février 2020 à 10:51

Je me souviendrai toujours de ma première expérience sur ce jeu. Cette maudite cartouche qui a tremblé quand je déplaçais la console pour la brancher et hop, suppression de la sauvegarde alors que j'avais presque atteint le donjon final. broken heart

Bon courage et fais attention aux vilains monstres ! yes

I may be on the side of the angels, but don't think for one second that I am one of them.
92805
Nouveau Membre
Lundi 3 Février 2020 à 14:04

Bravo à toi Arkael, de tenter l'aventure sur une version de Dragon Warrior, c'est courageux ! Quoique la version Snes est moins punitive que l'originale n'est-ce pas?

Pour ma part, j'ai enfin terminé la trilogie Roto/Erdrick grâce à la sortie sur Switch de la fin de l'année dernière.

Le choix graphique très jeu mobile n'est pas du meilleur goût mais une fois cette barrière première dépassée, j'avoue que l'accessibilité et l'adoucissement générale des rugosités originales m'ont bien aidés. Il est tellement passionnant de voir comment la série s'est déployée rapidement, les base essentielles étant déjà présentes dans le promier opus tandis que le troisième propose déjà quasi tous les éléments les plus importants de la saga et du genre JRPG. Facinant

 

Courage à toi pour la suite, avec un peu (beaucoup ^^) de farming, tu devrais venir à bout de ce Dragon Warrior!

 

Edit: Je viens d'aller me rafraichir la mémoire sur cette version Snes, elle est tellement plus charmante que la vilaine réédition smartphone :/

Mardi 4 Février 2020 à 15:22

La version Switch n'est pas vraiment la même que la version Smartphone. Tous les personnages et les monstres ont reçu des nouveaux sprites beaucoup plus (trop même je trouve) lissés, par rapport au reste des sprites (pnjs, villes etc). Sur Smartphone tout est harmonisé en vrai, du coup ça fait pas ce mélange chelou propre à la version Switch. ^^

Perso je trouve que la version Smartphone reste la plus agréable à jouer. L'ergonomie est agréable, les ajouts (comme le sort Téléportation !) sont justes indispensables pour pouvoir jouer aux jeux (II et III en tout cas) sans finir par arrêter à cause de la longueur des déplacements. ^^

"Whatever else happens, I am... the Doctor. Whether you like it... or not" "Mel, am I not permitted an occasional moment of melodrama??"
88842
Membre
Dragon Quest Slime
Samedi 8 Février 2020 à 15:17

Merci pour vos retours, effectivement le jeu est plutôt difficile et long. J'ai vu les let's play d'Agito sur la version Switch mais je n'apprécie pas trop le style des dialogues qui fait trop avancé par rapport au jeu. Sinon Darkwillalex, j'ai vu quelques images de la version mobile et elle a l'air plus adaptée à ce format effectivement, même si les RPG sur mobile n'ont  pas ce charme propre aux consoles, je trouve. 

Drizzt, tu dis que la SNES n'est pas la plus difficile ? Argh...heureusement alors, je ne m'imagine pas finir l'original dans ce cas.

Time to bust some Ba'als !