[Théorie] La trilogie Joker

Lundi 17 Février 2020 à 22:05

Petite mise à jour de la chronologie des Joker, maintenant que j'ai terminé Joker 3 (patch anglais) que je suis au boss de fin de la version Professional. Attention spoilers cela dit !

Dragon Quest Monsters Joker 3 apporte beaucoup de backstory concernant l'humanité et ce qu'elle a fait depuis les opus précédents. Le jeu montre également l'humanité la plus avancée technologiquement vu dans la série. Clones, colonisation interstellaire, création d'une I.A. assez intelligente pour trahir ses propres créateurs etc.

Et parce que j'aime bien prendre mon temps, je vais aborder la chronologie à travers trois personnages, Lucia, Patience, et Belotte.

  • Lucia 

Des années après les événements de Joker 1 et 2, alors que les humains vivaient sur un monde à la technologie avancée et qui tournait au Ténérium, une guerre civile éclata et mit un terme à leur prospérité. La situation était tellement critique, que les humains finirent même par commencer un projet qui viserait à leur faire quitter leur monde pour en trouver un autre. 

Ce projet d'exode à travers les étoiles fut entamé par Lucia. Cette scientifique créa l'ordinateur appelé "Mother" et avec l'aide de son assistante, Patience développa un système de cryogénisation pour permettre à la plupart des humains d'attendre patiemment l'arrivée sur un nouveau monde. Elles développèrent également un système de clonage particulier. Les clones étaient formés à partir de souvenirs et de conscience de la personne à cloner. Ainsi ces clones étaient une manière de continuer à travailler et à superviser le projet. 

Quittant le monde d’origine des humains à bord de plusieurs vaisseaux (au moins deux tous deux visibles dans l’île de glace de Joker 3), le genre humain s’aventura vers les étoiles. C’est peu après que l’Intelligence Artificielle corrompue commença à mal fonctionner. Après avoir commencé la création d’un nouveau monde, elle s’attaqua aux vaisseaux et détruisit sa création en plusieurs îles flottantes dans le vide de l’espace.

Les humains en animation suspendu périrent en grande partie, et devant la destruction de son œuvre, le cœur de Lucia céda. Deux vaisseaux spatiaux s’écrasèrent sur l’île composée de glace et de montagne. Patience utilisa la machine à cloner pour recréer le corps de Lucia, et y transféra son esprit. Les humains avaient perdu trop de chose ce jour-là, elle ferait en sorte qu’ils ne perdent pas leur leader, au moins en apparence.

  • Patience

Après avoir pris l’identité de Lucia, Patience continua le projet initial. Sur la Toundra lugubre, tandis que l’un des vaisseaux était récupéré par des monstres, elle se mit à travailler sur la création d’une plante qui pourrait survivre aux températures extrêmes de la région.

Développant un système de voyage quasi instantané vers d’autres îles, elle fit établir des avant-postes par les autres humains qui n’étaient ni morts ni encore cryogénisés. Certains s’établirent sur une île qui avait été créée initialement pour ressembler à Civilia, allant même jusqu’à reproduire l’OMS et l’arène de combat des Dresseurs de Monstres. Elle fit installer un nouveau laboratoire sur l’île abritant un volcan, et commença à perfectionner le système de clonage.

Anses, un des humains travaillant sous ses ordres, finit par se faire confier un réacteur, un appareil capable de scanner tout ce qui se trouver aux alentours, des plantes aux habitations en passant par les monstres. Il devint également un Dresseur de Monstres lui-même et se lia d’amitié avec un Gryphon sur l’île-volcan.

C’est à cette période-là, alors que les choses s’amélioraient enfin, que les monstres corrompus se firent connaître. Corrompus au Ténérium, ces monstres semèrent la panique sur toutes les îles où ils partaient.

Boshock, sur l’île-prairie combattit humains après humains, chaque membre de la résistance, dévorant ceux-ci jusqu’à ce qu’il n’en reste plus un seul.

Bundold, sur l’île-cimetière, s’empara de la base produisant les réacteurs pour les autres Dresseur de Monstres, empêchant l’arrivée de nouveaux appareils à la Rébellion.

Azamook, sur l’île gelée élimina l’un des amis de Lucia et sema les graines de la discorde entres les monstres alliés des humains.

Itaboru sur l’île-forteresse entreprit la création de plus de monstres corrompus pour lancer toujours plus d’assaut sur les humains.

Finalement, l’île-volcan devint le dernier bastion de l’humanité. Anses parvenait à repousser les attaques de monstres mais ses forces commençaient à lui faire défaut et son jeune frère n’était pas assez âgé pour rejoindre le combat. C’est à cette période-là que Anses découvrit Lenate, une jeune femme aux cheveux verts, qui se trouva être un programme de l’Intelligence Artificielle qui avait été éjecté pour un jour peut-être pouvoir purifier son code et ainsi sauver le monde.

Lenate et Lucia se mirent à travailler ensemble pendant que Anses affrontait les monstres jusqu’à ce qu’un jour il tombe au combat. A sa mort, les deux femmes tentèrent de transférer son esprit dans des corps, sans succès. L’essence même d’Anses était trop forte pour n’importe qui. C’est alors que le jeune frère d’Anses proposa son propre corps. Après un test Lenate confirma que le jeune homme était compatible. Plaçant son corps dans une cuve de stase pour l’empêcher de vieillir, elles commencèrent à cloner le jeune homme en boucle, plaçant les corps ainsi obtenu dans des capsules jusqu’à ce qu’ils soient utilisables.

Elles transférèrent l’esprit d’Anses dans le processus, de sorte que chaque corps cloné de son petit frère ressemble et ait les mêmes capacités d’Anses sans les souvenirs.

Ainsi, Anses reprit le combat de plus belle, réapprenant à chaque fois tout à zéro. Lorsque l’on visite la salle de clonage, on remarque qu’il y a plusieurs capsules vides, laissant penser qu’ « Anses » est mort plusieurs fois, et que plusieurs clones ont donc été réveillés avant le début du jeu.

Après avoir vaincu le boss final, le joueur aidera Patience à retrouver sa véritable apparence en l’amenant dans une station de la rébellion placée loin dans l’espace.

  • Belotte

Organisateur du Tournoi des Dresseurs, scientifique émérite et obsédé par le ténérium, Belotte rêve d’ouvrir un portail vers le monde des ténèbres d’où viennent les monstres et a pour but ultime d’en devenir un lui aussi. Il atteint son but dans Joker 1, mais se fait battre par le héros.

Cependant, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne meurt pas. Du moins pas entièrement. Une partie de sa conscience survit grâce au ténérium. A partir de là, il restera dormant, mais toujours présent.

Lorsque les humains commenceront à utiliser et amasser le ténérium pour en faire une source d’énergie incroyable, il est plus que probable que cela finisse par être la cause du « réveil » de Belotte. Il ne serait pas inenvisageable qu’il soit également responsable direct ou indirect de la guerre civile ayant poussé les humains à quitter leur monde.

Après avoir corrompu le Noyau, le centre où se trouvait l’I.A. Belotte commencera à corrompre les monstres alentours pour atteindre un jour les autres îles. Lorsque le héros et Lenate viendront pour libérer le Noyau du ténérium, ils se rendront compte que ce dernier est « habité » par l’esprit de Belotte, la haine principalement, qui se manifeste alors physiquement. Il attaque alors le héros qui le bat, poussant Belotte à s’enfuir à travers le ténérium.

Le héros et Lenate iront chercher Belotte au sommet du Noyau. Belotte, ayant absorbé autant d’énergie de ténérium qu’il peut prend une nouvelle forme et déclare être le nouvel être suprême, jusqu’à ce que le héros l’élimine une bonne fois pour toute amenant une paix relative. Du moins jusqu’à ce que l’aventure continue après la fin et avec les contenus supplémentaires de la version Professional.

  • Que retenir de toutes ces informations ?

Vous le savez désormais, j’aime les dates et faits précis. La trilogie Joker dans son ensemble regorge d’événements, de bâtiments anciens et de ruines de civilisations disparus (on pensera aux ruines et temples dans Joker 1, à Archéopolis dans Joker 2, et les ruines habitées par les Pipits dans Joker 2 Pro.

Joker 3/Pro de son côté a bien quelques ruines éparpillées à travers les différentes îles que l’on explore, mais ces ruines sont bien souvent des morceaux de vaisseaux spatiaux. On en trouve notamment dans la Toundra Gelée et dans la zone finale de Joker 3.

Hélas ces vestiges éparpillés ne donnent jamais de dates précisent. Il n’est jamais dit combien de temps séparent les jeux entre eux, à l’exception de Joker 3, qui se passe au minimum plusieurs siècles (sans plus de précision) après Joker 1.

De fait, essayer de fixer une chronologie précise de cette trilogie (ou pentalogie en comptant les Professionals ?) est plus compliqué que prévu. Les événements se devinent facilement, mais le tout reste flou, très flou, trop flou.

Le seul avantage de Joker 3/Pro est qu’il semble confirmer que Joker 2 se déroule après Joker 1. L’Incarnus se souvenant d’événements et les racontant dans un ordre qui semble chronologique. C'est finalement cet ultime épisode qui tisse des liens entre et avec les précédents opus, pour donner une conclusion finale, faisant au passage revenir des personnages des précédents jeux (monstres et humains), de manière assez particulière.

Ainsi Lady Baccara de DQM Joker, Bob Lattirail et d'autres personnages de Joker 2, les Pipits et Leokid de Joker 2 Pro reviendront pour aider le héros à libérer les différents Incarnus dans le but de ramener les deux rois, JESTER et JOKER, qui finiront par fusionner pour donner l'Incarnus ultime, WORLD (za warudo !)

Difficile pour moi de continuer à penser que cette pentalogie Joker puisse se placer à la suite d'une des trilogies déjà abordées, que ce soit celle de d'Elric ou du Zénith. Mais il reste peut-être encore des choses qui m'ont échappé dans les jeux ! L'alphabet présent dans Joker 3 a récemment été décodé, et permettra peut-être de découvrir d'autres choses à travers les jeux.

"Your species has the most amazing capacity for self-deception, matched only by its ingenuity when trying to destroy itself."