Dragon Quest Heroes : Rocket Slime

Dragon Quest Heroes Rocket Slime

Revoici notre célèbre gluant pour une toute nouvelle aventure prenant place cette fois-ci sur Nintendo DS. Ce second épisode, sorti fin 2005 au Japon sous le titre de Slime MoriMori Dragon Quest 2 : Daisensha to Shippo Dan, est le premier épisode de cette série spin-off a avoir eu droit à une localisation en anglais, le rendant bien plus compréhensible. N’abandonnant pas son aspect Action-RPG, ce jeu reprend toutes les bases du premier épisode en ajoutant une nouveauté majeure, les batailles de tanks.


Dragon Quest Heroes Rocket Slime
  • Genre : Action-RPG
  • Editeur : Square-Enix
  • Système : Nintendo DS
  • Développeur : TOSE
  • Date de sortie Française : Jamais
  • Date de sortie Américaine : 19/09/2006
  • Date de sortie Japonaise : 01/12/2005

Description : Dans cet épisode sur Nintendo DS, vous incarnez toujours notre charmante boule bleue. Le scénario ne change guère puisque vous devrez sauver vos 100 compagnons qui ont été enlevés par le gang des queues, bien décidé à prendre sa revanche. Comme dans le premier épisode, le héros aura la possibilité de s’étirer pour rebondir sur le décor tout en taclant ses adversaires au passage. Mais cette fois-ci les seules capacités de notre gluant ne seront plus suffisantes. En effet, le gang des queues a mis la main sur une arme formidable, le Plantypanzer, un énorme tank à la puissance de feu phénoménale. Heureusement vous trouverez assez vite le légendaire Scheilman Tank qui vous permettra de mettre une rouste à ces insolents.

Dragon Quest fleche Le retour de la mascotte dans sa propre série
Dragon Quest fleche Les combats de tanks apportant une touche de stratégie

Le test

Dragon Quest Heroes Rocket Slime Tank

L’histoire prend place à Boingburg, village des gluants faisant partie de l’ile Slimenia. Notre héros du nom de Rocket, pour passer le temps, s’amuse avec ses amis avec la flûte légendaire. C’est alors que le père de notre héros surgit et vous surprend à jouer avec ce précieux artefact. Dans un moment de panique, Rocket avale la flûte et provoque le courroux de son père qui pour la peine, le menace de la pire des punitions. C’est au même moment que le gang des queues, renommé « the Plob » dans cette version anglaise, viendra à la recherche d’information sur un puissant trésor détenu par les gluants. Ne trouvant rien il décide, par vengeance, de ravager le village grâce à son nouveau tank et kidnappe tous les villageois. Vous ne devrez votre salut qu’à la bêtise des vos ennemis, qui vous prennent pour une vulgaire flûte juste bonne à jeter. Dans votre chute, la flûte que vous avez ingéré, se brisera et vous pourrez reprendre ainsi votre forme d’origine. Reste à sauver tous vos amis et vos voisins. Et la tâche ne sera pas aussi facile que la première fois.

Le premier niveau reprend la forêt du premier épisode, mais agencée différemment. Ce niveau vous permettra de vous familiariser avec les commandes du jeu. Celles-ci sont identiques au précédent épisode et ne devraient pas dérouter les joueurs de la version GBA. Les boutons d’actions sont toujours, A pour sauter et B pour s’étirer. Avec cette combinaison de bouton, il vous sera possible de sauter, de s’étirer pour foncer sur ses ennemis, de rebondir ou de détruire certains éléments du décor, ou encore de transporter objets, ennemis ou alliés sur son dos. Cependant, Rocket se rend très vite compte qu’un gluant seul ne peut rien contre les puissants tanks du gang des queues. C’est sans compter sur le génial Ducktor Cid qui, par vengeance, décide de vous aider après que son propre clan l’a trahi. Il vous donnera les informations nécessaires pour invoquer le Scheilman Tank, le fameux trésor recherché par le gang des queues. Ce nouvel allié sera très précieux car c’est lui qui vous donnera les moyens de faire évoluer votre tank pour être toujours à la pointe sur les champs de bataille.

Dragon Quest Heroes Rocket Slime Screenshots 1 Dragon Quest Heroes Rocket Slime Screenshots 2

Dragon Quest Heroes Rocket Slime Tank

En effet, la vraie et seule grande nouveauté de ce titre est les batailles de tank. Venant diversifier le gameplay du premier épisode, ces combats prennent place dans des arènes spécifiques et remplacent les traditionnels boss. Ces batailles se déroulent en deux temps. Dans la première partie de la bataille, vous devez d’abord affaiblir le tank adverse en lui envoyant ce que vous trouverez sous la main. En effet les munitions de votre tank seront les divers objets ou matériaux que vous récolterez durant votre exploration des niveaux. Plus les objets récoltés seront puissants, plus les dégâts seront conséquents. Au fur et à mesure de votre progression, les gluants, que vous aurez délivré des coffres bleus où ils sont enfermés, viendront vous prêter main forte pendant vos batailles. Gérés par l’IA, ils collecteront les munitions à l’intérieur de votre tank et les déposeront dans les cannons ou bien, vous aideront par leurs différentes capacités comme le sort résurrection du prêtre.

En plus de vos alliées de Boingburg, les ennemis que vous aurez capturés pourront aussi rejoindre votre équipe après avoir fait amende honorable. La seconde partie des batailles de tanks consistera à infiltrer le tank ennemi pour y détruire le cœur et ainsi le rendre définitivement hors d’usage. Tout ceci, en empêchant les ennemis d’envahir votre propre tank pour lui infliger des dégâts irréparables depuis l’intérieur. Au début bien délimitées, ces deux parties deviendront plus diffuses au cours du jeu, augmentant progressivement la difficulté de ces joutes.

Grâce aux bons services de Ducktor Cid, vous pourrez faire évoluer votre tank pour en changer certaines pièces, modifier les munitions disponibles et recomposer votre équipe. De plus, ce bon Cid, pourra retoucher certains bâtiments de votre village, renforçant le léger côté Sim City du premier épisode. Comme dans Slime MoriMori Dragon Quest, vous devrez libérer suffisamment de gluants pour accéder à certaines parties de votre village et ainsi assurer sa reconstruction. Le jeu vous fera donc alterner phase d’exploration dont le déroulement est identique au premier épisode et phase de combat de tank. A cela s’ajouteront des mini jeux comme par exemple le musée pour collectionner vos ennemis ou une arène de tanks. Cette dernière apportera le mode multi joueurs pour vous permettre d’affronter vos amis lors de batailles épiques.

Dragon Quest Heroes Rocket Slime Screenshots 3 Dragon Quest Heroes Rocket Slime Screenshots 4

Proposant finalement trop peu de nouveautés, ce deuxième titre de la série Slime, n’est également pas exempt de défauts. Les musiques, au demeurant excellentes, reprennent pour une bonne partie celle de l’opus précédent. Il est tout simplement dommage qu’elles soient si souvent répétées et peu variées. On notera aussi l’importance des batailles de tank dont la trop grande fréquence pourra en lasser certains. La difficulté, bien qu’étant plus ardue, ne devrait pas poser trop de problèmes pour les joueur de plus de huit ans, le titre se terminant en une petite vingtaine d’heures. A côté de ces légers défauts, Dragon Quest Heroes reste tout aussi amusant que son prédécesseur. Le jeu propose des graphismes en 2D léchés et une animation qui n’est plus cette fois prise à défaut. Les références à la saga sont nombreuses bien que principalement centrées sur le huitième épisode. Les efforts réalisés lors de la localisation du titre, et notamment sur les jeux de mots, font totalement honneur aux situations ridicules et comiques qui sont légion, ce qui assure au titre, ce petit quelque chose qui saura rendre vos transports moins monotones.

Dragon Quest Heroes Rocket Slime Artwork

En bref...
Dragon Quest Heroes : Rocket Slime, reprend avec brio la formule de son prédécesseur. En ajoutant les batailles de tank, le risque était de déséquilibrer la mécanique ayant fait ses preuves dans le premier titre de la série. Pari presque réussi puisque ces batailles bien qu’amusantes et demandant de la réflexion de la part du joueur, deviennent trop présentes à la fin du jeu, en étouffant presque tous les autres aspects du titre. Cependant, grâce à ses graphismes très colorés, à son humour omniprésent que l’on doit à l’excellente traduction du jeu et à ses multiples références à la saga Dragon Quest, ce titre ravira les amateurs de la série en manque d’Action-RPG sur DS.

[+] Humour débile à souhait
[+] Réalisation en 2D parfaite
[+] Présence d’un mode multi joueurs
[+] Compréhensible grâce à une excellente traduction

[-] Durée de vie encore trop faible
[-] Nouveautés finalement peu nombreuses
[-] Les batailles de tank trop répétitives à la longue



Les wallpapers (Cliquez pour agrandir)

Wallpaper Dragon Quest Shounen Yangus Wallpaper Dragon Quest Shounen Yangus Wallpaper Dragon Quest Shounen Yangus

Test réalisé par Shinjilestat, mise en page par Poppu