Dragon Quest : Interview de Kamui Fujiwara

Emblem of roto

A l’occasion de la Japan Expo 2014, les webmasters de Dragon Quest Fan ont eu l’immense privilège de pouvoir rencontrer l’auteur de la saga « Dragon Quest – Emblem of Roto », monsieur Kamui Fujiwara. Nous avons le plaisir de vous faire partager ce moment d’exception.

Emblem of roto

Flavien « Poppu » Salsmann : Avant de commencer cette interview, nous souhaiterions vous dire que c’est un grand honneur pour nous de pouvoir vous rencontrer et de vous poser nos questions. Nous allons commencer par le commencement : qu'est-ce qui vous a donné envie de devenir Mangaka, y a-t-il un évènement dans votre vie qui vous a marqué et vous a poussé dans cette voie?

Kamui Fujiwara : En fait quand j’étais enfant mes parents tenaient un magasin. C’était une librairie de livres anciens, et un jour on m’a offert un livre, un manga, qui s’appelle Sasuke, un shonen avec des Ninjas. Une fois cet ouvrage en main, mon chemin était tout tracé.


Emblem of roto


Fabien « Garithos » Chastagnier : Quel est le premier Dragon Quest auquel vous ayez joué, ainsi que votre opus préféré ?

Kamui Fujiwara : Je suis de la génération Famicom (NDLR : le nom Japonais de la console Nintendo NES 8-bits), donc j’ai commencé avec le premier, comme beaucoup de gens au Japon… Depuis, je les ai tous fait dans l’ordre de leur sortie, et mon préféré est le troisième épisode.


Poppu : Vous êtes visiblement un joueur de jeu de rôle, nous aimerions connaitre le dernier jeu de rôle qui vous a marqué, et celui auquel vous êtes en train de jouer en ce moment, si vous en avez le temps.

Kamui Fujiwara : Ca ne rentre pas forcément dans la case des RPG, mais la série des Zelda évidemment. Ils font partie des jeux que j’affectionne le plus. J’aime aussi beaucoup depuis son début la série « Fire Emblem ».


Emblem of roto
© 1991-1997, 2006 Kamui Fujiwara / SQUARE ENIX © 1991-1997 Junji Koyanagi / SQUARE ENIX © 1991-1997, 2006 SQUARE ENIX CO., LTD. All Rights Reserved.


Garithos : Nous aimerions savoir si éventuellement il pourrait y avoir un jour un jeu sur la série « Emblem of Roto », qui peut être adapté, en supplément de Dragon Quest III par exemple, comme un spin-off ou quelque chose comme cela.

Kamui Fujiwara : Non, je pense qu’il y a très peu de chance que cela arrive, il n’y a d’ailleurs jamais eu de discutions en ce sens. Par contre, j’ai déjà eu entre les mains un jeu qu’un fan avait réalisé. Il s’agissait d’un mod, créé de toute pièce, sur l’univers de Roto.


Poppu : Qu’entendez-vous par mod? Un jeu réalisé de toute pièce pour l’occasion ou un forme de hack du jeu d’origine ?

Kamui Fujiwara : C’était un jeu original, créé de toute pièce. Cela date de l’époque des débuts de Windows, donc ça serait difficile à trouver pour les machines actuelles je pense.


Poppu : J’aimerai savoir comment s’est passée votre nomination lorsque Enix et Yuji Horii ont décidé d’adapter leur saga phare en manga. Par exemple, est-ce que Monsieur Toriyama avait été sollicité?

Kamui Fujiwara : En fait la série a démarré sa publication dans un magazine qui s’appelle Monthly Shonen Gangan, qui avait décidé de lancer une série sur Dragon Quest. Comme j’avais déjà soumis des dessins et des mini-comics portant sur Dragon Quest, j’ai naturellement postulé mais on m’a dit qu’ils avaient déjà choisi un autre dessinateur que moi. Donc, j’étais un peu déçu. Mais finalement, après quelques jours on m’a rappelé, puisqu’ils trouvaient que le dessinateur qu’ils avaient choisi essayait de trop reprendre le style de Toriyama, et que donc ils souhaitaient travailler avec moi, souhaitant quelque chose de plus personnel.

Emblem of roto


Garithos : J’ai pu voir sur le site de GanGan magazine que vous jouez à Dragon Quest X Online. Que pensez-vous de ce MMORPG qui a du mal à sortir du Japon, et est-ce que le fait d’y jouer vous a donné envie d’adapter ce jeu en manga. Par exemple, en adaptant une aventure spécifique de Dragon Quest X?

Kamui Fujiwara : Non, je n’ai pas l’intention de réaliser quelque chose autour du dixième épisode. Pour moi il ressemble beaucoup dans l’interface et la présentation au huitième. Quand j’ai vu Dragon Quest VIII pour la première fois, je me suis dit que c’était terminé, qu’il fallait arrêter de faire des mangas sur cet univers. Car on était arrivé à une forme visuellement si riche qu’on n’avait plus besoin de retranscrire l’univers en bande dessinée. A l’époque de la Famicom, les graphismes laissaient une énorme place à l’imagination, et le manga permettait d’arriver en supplément, en support du jeu vidéo d’origine, pour présenter un univers plus riche et développer le scénario. Je pense qu’avec la qualité graphique des jeux d’aujourd’hui, on n’a peut-être plus besoin de passer par des adaptations…On a déjà tout, les scénarios sont beaucoup plus complets, le visuel également…. Je ne me verrai pas ajouter grand-chose à ce qui est déjà présent dans l’œuvre d’origine.


Poppu : Je suis un très grand fan de Dragon Quest Dai no Daiboken paru en France il y a un peu près de 20 ans… Je voulais savoir s’il y avait déjà eu un projet de cross-over entre Emblem of Roto et Dai No Daibouken, ou un one-shot, comme cela a déjà été le cas entre One Piece et Dragon Ball.

Kamui Fujiwara : Ce qu’il faut savoir c’est que ce sont deux maisons d’éditions totalement différentes qui publient ces séries. C’est le Shueisha pour Dai no Daiboken, et Square Enix pour l’autre. Donc ce genre de projets est extrêmement complexes à réaliser. Ca n’était pas le cas pour One Piece et Dragon Ball étant donné qu’il s’agissait de la même maison d’édition. Ce que j’ai fait de mon côté par contre, c’est de regarder ce qui était présenté dans Dai no Daiboken, afin qu’on se mime pas l’un l’autre et que chaque série soit vraiment originale.


- Les traducteurs nous indiquent que le temps dédié à l’interview est écoulé -

Poppu : Je vous remercie pour votre temps, c’est un immense honneur que de vous avoir rencontré Garithos : Merci de nous avoir permis d’échanger avec vous.

Monsieur Kamui Fujiwara a alors réalisé un dessin pour les communautés du Royaume de Ten et de Dragon Quest Fan. Vous pouvez l’admirer ci-dessous.

Emblem of roto

A la fin de cette entrevue, Monsieur Fujiwara a également accepté de dédicacer un exemple de Tenchi Sozo, également connu sous le nom de « Terranigma » en France.

Emblem of roto

Nous souhaitons remercier du fond du cœur les éditions Ki-oon pour avoir organisé cette rencontre, et plus particulièrement Victoire de Montalivet pour sa gentillesse et sa disponibilité. Avoir rencontré cet auteur a été pour nous une forme de reconnaissance et de récompense, après toutes ces années de passion mais aussi de travail sur ce site. Merci !

Les volumes de Dragon Quest: Emblem of Roto sont disponibles dans toutes les bonnes librairies. Plus d'informations sur cette saga sur le site officiel de Ki-oon: http://www.ki-oon.com

Section réalisée par Poppu